Objectifs

L’Unité des Pathologies liées au Stress Nord s’adresse à une population présentant une dépendance psychique ou physique face à l’alcool, et propose une post-cure en milieu hospitalier afin de développer un espace et un temps pour renforcer l’abstinence fraichement acquise. L’unité propose un travail psychothérapeutique individuel et de groupe, centré à l'issue du séjour, sur le maintien de l'abstinence à domicile, ou à défaut sur une réduction majeure des risques associés à la dépendance alcoolique.

Ce type de soins s'adresse majoritairement aux personnes confrontées à la répétition du problème alcoolique, face à l'échec des tentatives d'abstinence menées avec l'aide du médecin de famille, ou au moyen d'une hospitalisation pour sevrage.

La prise en charge des patients est à la fois médicamenteuse et psychothérapeutique.

Les patients bénéficient durant leur hospitalisation d’entretiens individuels réguliers avec le psychiatre, leur infirmier de référence et leur psychologue.

Les approches psychodynamiques, familiales et cognitivo-comportementales nourrissent le fondement de la prise en charge hospitalière.

Les patients bénéficient également de thérapies de groupe durant leur séjour :
• Cycle « Travailler son Abstinence »,
• Cycle « Conséquences Somatiques de l’Alcoolisme »,
• Cycle « Journal et Récit de Vie »,
• Groupe « Bien-être et Développement Personnel »,
• Groupe « Miroir »,
• Groupe « Dynamique de groupe ».

La participation des familles au processus de soin peut être sollicitée sous la forme d'entretiens spécifiques en début et/ou en fin de séjour.

Avant l’admission, sont vérifiés des éléments tels qu'un degré d’autonomie suffisant, l’impossibilité d'une prise en charge ambulatoire des besoins du patient, ainsi que l'adhésion au programme thérapeutique proposé.

Ne sont pas retenues les candidatures pour toxicomanie active, les insuffisances hépatiques non stabilisées, les tableaux démentiels.